Norme OBD-II / EOBD

Norme OBD-II / EOBD

Norme OBD

Présentation

La norme OBD a été mise en place par l'État de Californie en 1985 pour contrôler les émissions polluantes des véhicules. L'intégration de calculateurs électroniques de gestion des capteurs a permis aux véhicules de diminuer leurs rejets polluants.
Dans le milieu des années 90, la norme OBD-II a été standardisée. Elle stipule que le véhicule doit surveiller le bon fonctionnement de son moteur en alertant l'utilisateur des dysfonctionnements du moteur à travers des voyants standardisés comme le MIL (voyant moteur). Des codes correspondant aux défaillances détectées sont enregistrés par le véhicule : les DTC (Diagnostic Trouble Codes) ou codes défauts. La norme prévoit aussi l'effacement des codes défauts enregistrés par les calculateurs lorsque la maintenance a été effectuée.

Historique

Il existe plusieurs normes OBD :

  • OBD - standardisation du connecteur pour qu'il soit identique dans tous les véhicules, mais le protocole de communication est spécifique aux marques.
  • OBD-II - arrivé en 1996 aux États-Unis pour spécifier des protocoles communs à toutes les marques.
  • EOBD (European On Board Diagnostics) - adaptation de l'OBDII pour les véhicules européens.

L'EOBD a été rendu obligatoire par la directive européenne 98/69/EC. Les défaillances qui mènent au dépassement des seuils d'émission sont détectées et indiquées par un voyant sur le tableau de bord (voyant moteur).

Dates d'application de la norme EOBD