Voyant moteur allumé

Voyant moteur allumé

Défaut voyant moteur allumé

Le témoin autodiagnostic moteur, aussi appelé voyant MIL (Malfunction Indicator Lamp) indique qu'un dysfonctionnement a été décelé au niveau du moteur ou au niveau du système antipollution.

Ce dysfonctionnement, qui est enregistré en tant que code défaut au sein du calculateur de gestion moteur, peut être diagnostiqué grâce à une interface de diagnostic ELM327 qui va se brancher à la prise diagnostic du véhicule.

Si le voyant clignote :

Le moteur doit alors être arrêté le plus rapidement possible (véhicule correctement stationné) car il y a un risque de détérioration moteur. (Par exemple, en cas de ratées d'allumage sur un moteur essence, il y a un risque d'endommager le catalyseur. Le calculateur va alors décider de passer le moteur en mode "dégradé", limitant ainsi le régime moteur à environ 3000 tours/min pour un moteur essence et 2000 tours/min pour un moteur diesel (valeurs pouvant varier en fonction du moteur).

Si le voyant s'allume mais s'éteint de lui-même :

Si un défaut apparaît et disparaît de lui-même, on parle d'un défaut "furtif". Cela se produit si le défaut n'est pas à nouveau détecté pendant trois prochains cycles consécutifs (1 cycle = démarrage + roulage + coupure moteur).

Ce code défaut est tout de même enregistré dans le calculateur pendant un certain nombre de cycles, et pourra être lu avec un appareil de diagnostic, avant d'être automatiquement effacé du calculateur si le défaut ne réapparaît pas après un certain temps.

Si le voyant reste allumé en continu :

Le voyant moteur reste allumé tant que le défaut détecté n'a pas été supprimé du calculateur moteur. Un diagnostic électronique permet alors de consulter le code défaut et aide à établir un diagnostic en vue d'une éventuelle réparation. Ensuite, le code défaut peut être effacé avec l'outil de diagnostic.

Fonctions contrôlées par le calculateur moteur :

Sur véhicule essence :

  • les ratés d'allumage
  • le catalyseur
  • le système d'injection
  • le recyclage des gaz d'échappement (EGR)
  • le recyclage des vapeurs d'essence (Canister)
  • le calculateur de contrôle GPL (si véhicule GPL)

Sur véhicule diesel :

  • le catalyseur
  • le système d'injection
  • le circuit de préchauffage
  • le filtre à particules (FAP)
  • le filtre de réduction catalytique sélective (SCR)
  • le recyclage des gaz d'échappement (EGR)

Articles liés